Médias : c’est parti pour la formation d’une quinzaine de journalistes sur ''la responsabilité sociale du journaliste en période électorale''

Politiques
publié le 28-03-2019 11:30
Médias : c’est parti pour la formation d’une quinzaine de journalistes sur ''la responsabilité sociale du journaliste en période électorale''

« La responsabilité sociale du journaliste en période électorale. » C’est le thème d’un atelier de formation des formateurs qui a ouvert ses portes ce mercredi 27 mars 2019, dans un réceptif hôtelier de la place.

C’est le ministre de l’Information et de la Communication, Amara Somparé qui avait à ses côté la présidente de la Haute Autorité de la Communication, Martine Condé, le médiateur de la République, Mohamed Said Fofana, de la représentante du Conseil Economique et Social et du représentant du PNUD qui a officiellement donné le coup d’envoi de la formation qui durera trois (3) jours.

Dans son allocution de bienvenue, la présidente de l’institution organisatrice, Martine Condé a remercié les uns et les autres pour leur présence, avant d’indiquer : « L’organisation de cette session de formation s’inscrit dans les prérogatives de la Haute Autorité de la Communication qui a, entre autres missions, celle de contribuer au renforcement de la formation et au perfectionnement des journalistes en Guinée. En effet, la loi organique L/2010/003/CNT du 23 juin 2010 portant attributions, organisation, composition et fonctionnement de la Haute Autorité de la Communication, en son article 33 dispose : ‘’La Haute Autorité de la Communication a compétence en matière de formation professionnelle des journalistes en République de Guinée. Une commission de formation professionnelle est créée au sein de la Haute Autorité de la Communication’’ (…) Si nous nous réjouissons du caractère pluralistes et dynamique des médias guinéens, il ne faut pas néanmoins perdre de vue l’existence de grands défis à relever. Entre autres la formation des journalistes, le renforcement des capacités techniques des organes de presse, le respect de la charte déontologique, l’amélioration du management des entreprises de presse », dira-t-elle entre autres.

 Poursuivant, elle a fait savoir que la présente formation des formateurs sur la responsabilité sociale du journaliste en période électorale revêt une importance capitale dans le contexte actuel de la Guinée. « La loi organique L/2010/002/CNT du 23 juin 2010 portant liberté de la presse, dès son article 1er alinéa 2, met l’accent sur la responsabilité et la déontologie dont les journalistes doivent faire preuve dans l’exercice de leur métier (…) Au cours des futures échéances électorales, les médias guinéens que vous représentez, qu’ils soient publics ou privés devraient donc pleinement contribuer au renforcement de la paix et de l’unité nationale en Guinée grâce à leur professionnalisme et à leur responsabilité. C’est tout le sens de cette formation des formateurs dont la démultiplication dans les rédactions et autres sessions de formation, espérons-nous, profitera à un nombre plus important de journalistes…»

Prenant la parole pour la circonstance, le ministre Amara Somparé a invité les participants à l’assiduité dans le but de pouvoir maitriser les différentes thématiques qui seront données par les formateurs. Il a par ailleurs remercié la HAC pour sa ‘’bonne initiative’’ d’organiser ladite formation.

A noter que ladite formation est assurée par Francis Kpatindé en provenance de Paris et de Dr Bangaly Camara, Directeur général de l’Institut Supérieur de l’Information et de la Communication (ISIC).

Mediaguinee