1ère édition du Salon des Entrepreneurs de Guinée : Discours de Monsieur le Premier ministre, Chef du Gouvernement

Politiques
publié le 13-03-2019 05:27
1ère édition du Salon des Entrepreneurs de Guinée : Discours de Monsieur le Premier ministre, Chef du Gouvernement

Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et représentants du Corps Diplomatique,

Madame la Directrice Exécutive du Centre du Commerce International,

Mesdames et Messieurs les Représentants et Cadres des Organisations Internationales,

Distingués invités,

Mesdames et Messieurs,

C’est un réel plaisir pour moi de prendre part à la cérémonie d’ouverture de la 1ère édition du Salon des Entrepreneurs de Guinée.

Il m’est particulièrement agréable de constater, qu’a côté des entrepreneurs et des experts internationaux qui participent à ce salon, il y a plus de 140 jeunes qui sont venus de toutes les régions de la Guinée, ainsi que des dizaines de femmes entrepreneurs. Il est tout aussi agréable de noter que la plupart des participants sont porteurs de projets susceptibles d’apporter des solutions innovantes afin d’accélérer la transformation économique en cours dans notre pays.

Je m’empresse à saluer cette initiative opportune, portée par des jeunes entrepreneurs guinéens et appuyer par le gouvernement.

Mesdames et messieurs,

« Entrepreneuriat, un puissant levier de développement économique » qui est le thème de ce salon est un thème d’actualité et en parfaite adéquation avec les priorités du Gouvernement telles que reflétés dans le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) 2016-2020.

En effet, pour atteindre les objectifs ambitieux fixés par le PNDES, nous avons besoin d’impulser le secteur privé, générateur d’emplois et facilitateur d’une redistribution partagée de la richesse nationale.

Il s’agit pour la Guinée comme pour l’Afrique, en proie à des défis pressants de chômage et d’extrême pauvreté, de promouvoir le secteur privé en offrant à celui-ci, un environnement propice aux affaires pour lui permettre de jouer son rôle de moteur de la croissance.

La présence hier parmi vous, du Chef de l’Etat, le Professeur Alpha CONDE, en prélude de ce salon est le témoignage de son engagement personnel et avec lui celui du gouvernement à accompagner les entreprises guinéennes et les autres acteurs de l’écosystème entrepreneurial du pays, dans leurs efforts respectifs de développement des affaires.

C’est dans cette perspective que le Gouvernement dont j’ai la charge de coordonner a inscrit la création d’emplois notamment pour les jeunes et les femmes comme objectif prioritaire de l’action publique, au même titre que les autres priorités axées sur l’éducation, la santé, et la sécurité.

Ces priorités sont par ailleurs reflétées dans les lettres de mission adressée aux ministres pour leur meilleure prise en compte dans la formulation des politiques et stratégies économiques, sociales et environnementales.

 Mesdames et messieurs,

Chers entrepreneurs,

Ces huit (8) dernières années de leadership du Président de la République, Professeur Alpha CONDE, ont été marquées par une dynamique de transformation économique du pays pour poser ainsi les fondements d’une émergence économique.

A cet effet, une série de réformes hardies ont été menées pour améliorer le climat des affaires et rendre l’entrepreneuriat en Guinée plus facile et plus accessible. J’évoquerai en guise d’illustration quelques exemples notables : L’adoption d’un Code des investissements incitatif ;
La facilitation des procédures de création d’entreprise à l’Agence de Promotion des Investissements Privés ;

La sécurisation des investissements avec l’adhésion du pays aux actes uniformes de l’OHADA ;
Le renforcement de capacité des PME à travers la mise en place de Centres de Gestion Agrées ;
La promotion de la politique du contenu local dans le but entre autres de faciliter l’accès aux contrats et le lancement de la Bourse de Sous-traitance et de Partenariats ;
La mise en place du Tribunal de Commerce ;
En perspective, le Programme National d’Appui à l’Entreprenariat des Femmes et des Jeunes PNAEF-J va favoriser la création d’un cadre juridique et règlementaire spécifique aux Startuppers.

Les réformes ont permis à la Guinée de faire des progrès notables dans le classement du Doing Business de la Banque mondiale, et de pouvoir joindre le groupe des pays dits les plus réformateurs au monde.

Cependant, nous ne pouvons pas occulter ou ignorer les entraves qui obèrent les efforts des entreprises de réussir, notamment les PME. L'accès aux financements demeure encore un véritable obstacle pour les jeunes entrepreneurs guinéens. Les financements sont souvent difficiles à obtenir, et même lorsqu'ils sont disponibles, ils sont offerts à des taux d'intérêt excessifs résultant des conditions macroéconomiques qui nécessitent la poursuite des efforts de stabilisation pour infléchir davantage le niveau de l’inflation

Le système judiciaire est tout aussi une préoccupation malgré quelques avancées significatives. Les relations entre les partenaires sociaux au sein de l’entreprise, au regard de la législation du travail sont à améliorer. Il y a lieu d’induire plus de flexibilité pour favoriser un meilleur climat des affaires.

 Mesdames et messieurs,

Chers invités,

Avec un taux de croissance qui avoisine les deux (2) chiffres, couplé aux investissements majeurs en cours de réalisation ou planifiés dans les secteurs des mines, de l’énergie, des infrastructures, de l’agriculture, nous sommes convaincus que des opportunités ne manqueront pas de s’ouvrir au secteur privé guinéen.

La politique Gouvernementale vise à la fois des incitations à la création d’entreprise et la protection de celles déjà existantes en accompagnant les unes comme les autres dans leur quête pour le progrès.

Mesdames, Messieurs,

Je souhaite vous inviter à tirer profit de la fantastique opportunité que constitue le SADEN, plateforme qui réunit toutes les parties prenantes, de l’écosystème entrepreneurial, c’est-à-dire le secteur privé, le secteur public, les partenaires sociaux et internationaux pour échanger sur les contraintes et les voies de solutions, s’engager sur des partenariats féconds, se connecter à l’Afrique et au reste du monde.

C’est sur cet appel à la coopération et à la construction de partenariats et dans l’attente vos recommandations que le gouvernement est disposé à examiner avec la plus grande attention que je déclare ouverte la première édition du salon des entrepreneurs de Guinée.

Je vous remercie.