Page noire : le juge Doura Cherif n'est plus !

Politiques
publié le 07-12-2020 09:46
Page noire : le juge Doura Cherif n'est plus !

L’ancien président de la Cour d’appel de Conakry, Doura Cherif, vient de tirer sa révérence ce dimanche, 6 décembre 2020, à Conakry. L’annonce a été faite par sa fille Tim Cherif sur sa page facebook : « Mon père vient de décéder gloire à Allah ».

Ce célèbre magistrat qui a conduit le fameux procès des gangs en 1995 est devenu, il y a quelques années avocat au barreau de Guinée.


Doura Chérif, pétri de talent et de sagesse, aura présidé avec clairvoyance le plus célèbre procès de la Guinée après la révolution de Sékou Touré. De par son sens d’écoute et d’impartialité, cet homme de droit aura certainement gagné le cœur d’un plus grand nombre de Guinéens pendant ce procès des gangs où cinq bandits de grands chemins ont été condamnés à mort dont Mathias Toundou Feindouno, Denka Mansaré, Zizi, etc.

Pour Moussa Cissé, citoyen à Dixinn centre 2, c’est un homme valeureux qui nous a quitté : « L’histoire récente de la Guinée retiendra ce nom Doura Chérif parce que c’est un homme de valeur et de justice ».

Pour beaucoup de Guinéens, singulièrement la nouvelle génération, Doura Chérif est une source d’inspiration comme le souligne M. Aboubacar Ibou Camara, greffier au TPI de Pita en séjour à Conakry. « Je le suivais lorsque j’étais tout petit. A l’époque, je faisais le CE2, je voulais devenir comme lui, instaurer la justice dans notre société et faire preuve d’impartialité à l’égard de tous. Ce qui m’a plu chez lui, c’est son sens pondéré et son état d’esprit serein. Qu’Allah lui pardonne pour ses erreurs non préméditées », a témoigné ce jeune greffier.

Amara Touré