Intégration : les activités de la seconde édition des journées de l’OMVS démarrent à Conakry

Societes
publié le 12-03-2019 02:34
Intégration : les activités de la seconde édition des journées de l’OMVS démarrent à Conakry

« L’OMVS, un fleuve, 4 pays, un destin commun ». C’est le slogan retenu cette année pour les activités de la seconde édition des journées de l’Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal (OMVS) qui ont démarrées ce dimanche 10 mars, par un carnaval du stade du 28 septembre au jardin du 2 octobre, à Conakry.

Présidé par le Haut Commissaire de l’OMVS, Hamed Diane SEMEGA qui avait à ses côtés l’ensemble des responsables de son institution, ce carnaval a regroupé plusieurs élèves et étudiants des établissements publics et privés curieux d’avoir des connaissances sur cette organisation sous-régionale qui regroupe la Guinée, le Mali, le Sénégal et la Mauritanie.

« Notre slogan aujourd’hui, comme vous pouvez le lire sur les différentes affiches, c’est ‘’l’OMVS, un fleuve, 4 pays, un destin commun’’, ça veut tout dire. Ça veut dire que l’intégration qui peut paraitre illusoire au regard de la complexité du concept est en marche depuis fort longtemps autour du fleuve Sénégal. C’est un idéal de paix, un idéal de justice, mais surtout un idéal de solidarité qui a fondé la création de cette organisation. La suite, dois-je le rappeler, de terribles sécheresses des années 70. Nos Etats à l’époque se sont donné la main pour lancer cette organisation qui est aujourd’hui, une organisation phare », dira-t-il entre autres.

Poursuivant son intervention, le patron de l’OMVS a précisé : « Alors, cette journée de commémoration, nous la voulons pour rendre plus visible l’action de cette organisation. Parce que malheureusement, elle a connu ses jours de gloire mais aujourd’hui, elle perdu en visibilité. Mais en visibilité surtout par rapport à ceux qu’elle doit servir en premier, je veux dire les organisations du bassin. C’est pourquoi, les Chefs d’Etat de notre organisation ont décidé que l’organisation doit tout mettre en œuvre pour que l’idéal qui présidé à sa création soit concrétisé sur le terrain (…) Aujourd’hui, c’est un jour de fête, de commémoration, de souvenir mais surtout c’est un jour pour regarder devant par rapport aux perspectives. Et c’est pourquoi je me réjouis de l’affluence des élèves et étudiants car, c’est eux qui constituent le future. Et c’est pourquoi nous construire entre les générations. Nos pères ont construit un outil d’intégration en une autre pareille qu’est l’OMVS aujourd’hui. Il nous appartient de préserver cet outil et de le transmettre aux générations futures. Et c’est pourquoi ces journées ont tout leur sens, pour que chacun se rende compte qu’il y a une organisation en Afrique qui fait mentir tous ceux qui pensent que l’intégration n’est pas possible », a fait savoir Hamed Diane SEMEGA.

A noter que ces journées seront clôturées demain lundi au palais du peuple par exposition/conférence à l’intention des nombreux invités.