Présidentielle 2020 : le ‘’Grin de Ratoma’’ valide son antenne de Matoto en présence du ministre Patrick Millimono

Politiques
publié le 08-09-2020 08:17
Présidentielle 2020 : le ‘’Grin de Ratoma’’ valide son antenne de Matoto en présence du ministre Patrick Millimono

Dans le cadre de l’élection présidentielle du 18 octobre prochain, Le mouvement de soutien dénommé ‘’Grin de Ratoma’’ a procédé ce vendredi, 4 septembre 2020 à la validation d'une de ses antennes à Matoto.

C’était en présence du ministre de l’Elevage, Roger Patrick Millimono et de plusieurs autres invités de marque. Avec pour objectif d'accompagner le RPG Arc-en-ciel dans la réalisation de ses projets tel que l'élection à un coup fatal du président Alpha Condé à l’élection présidentielle du 18 octobre prochain, ce Grin de Ratoma est composé de plus de 5000 membres à travers toute l'étendue du territoire national.

Existant depuis 2006, le Grin de Ratoma est composé aujourd'hui de plusieurs structures membres, et se donne pour mission d'accompagner le candidat du RPG Arc-en-ciel, Pr Alpha Condé pour sa victoire à l'élection présidentielle du 18 octobre à venir.

Selon Issa Camara, coordinateur national du mouvement ‘’Grin de Ratoma’’, sa structure a déjà mené plusieurs activités dans le cadre sociopolitique afin d'établir la paix et la stabilité en République de Guinée.

‘’Le Grin est une structure composée de jeunes femmes et hommes qui se rencontrent souvent autour du attaya (thé). C'est un milieu où on peut parler du politique et du social. Aujourd'hui, le Grin a fait beaucoup sur le terrain, en matière politique et en matière sociale. Sur le plan politique, le Grin s'est inscrit dans l'accompagnement du RPG Arc-en-ciel. Je prends exemple sur le processus électoral passé qui a donné naissance à une nouvelle République qui permet aujourd’hui à notre Président de la République de briguer un nouveau mandat. On peut dire que grâce au Grin, les élections ont eu lieu dans la commune de Ratoma par le concours et la détermination de tous les membres. Donc aujourd'hui, à travers notre détermination, beaucoup de structures ont demandé à adhérer à notre structure et c'est ce qu'on est en train de faire. On est en train de faire une tournée sur tout le territoire national. Donc ce n’est pas seulement à Matoto. D’ailleurs, l’étape de Matoto constitue la troisième structure qui a été validée aujourd'hui ‘’, explique-t-il. 

La validation de cette nouvelle antenne de Matoto a été faite sous la présidence du ministre conseiller à la présidence chargé des missions Ibrahima Konaté, accompagné du ministre de l'élevage Roger Patrick Millimono.

Pour le ministre Ibrahima Konaté qui a salué l'initiative du mouvement Grin de Ratoma qui est de faire du porte à porte dans le but de faire gagner son candidat et ainsi éviter les regroupements en cette période de Covid-19, tous les militants devraient entrer en possession de leurs cartes d'électeurs.

‘’Nous avons été invités ici pour une validation. Chacun de nous sait que la campagne, il ne s'agit pas de faire sortir tout Conakry. Le président Barack Obama a gagné à travers le porte à porte, il n'a pas mobilisé 50 milles personnes quelque part mais à travers le porte à porte il a gagné les élections présidentielles aux États-Unis. Et c'est ce que le Grin de Ratoma est en train de faire. C'est une démarche salutaire. Si on tient vraiment à ce coup fatal comme vous l'avez si bien dit, c'est qu'il faut que chacun de vous doit pouvoir être en possession ou garder par dévers lui soigneusement sa carte d'électeur parce que c'est cette carte d'électeur qui nous permet de voter demain et de mettre dans les urnes pour le Président de la République. Sans les cartes d'électeurs on ne pourra pas apporter notre soutien à notre champion’’, fait-il remarquer.

Désormais déclaré comme membre à part entière du mouvement ‘’le Grin de Ratoma’’, le ministre de l'Elevage, Roger Patrick Millimono a, à son tour appelé les militants à ne pas céder aux provocations.

‘’Quand vous soutenez quelqu'un, cela doit se manifester jusque dans les urnes parce que si vous ne pouvez pas manifester cela dans les urnes, vous êtes appelés la masse. A cela, nous allons désigner des volontaires qui vont aller avec vous sur le terrain et qui vont apprendre à nos militants, à nos sympathisants, à nos alliés comment voter. La troisième chose, c'est d'aller dans l'ordre de la discipline, ne pas répondre aux provocations parce que comme vous le savez, l'objectif du FNDC est d'empêcher que ces élections aient lieu’’, a-t-il estimé.

Maciré