SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET

Politiques
publié le 13-08-2020 09:51
SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET

REPUBLIQUE DE GUINEE

travail – justice- solidarité

 

MINISTERE DU PLAN ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

 

UNITE DE COORDINATION ET D’EXECUTION DES PROJETS (UCEP)

 

PROJET DE GOUVERNANCE ECONOMIQUE, D’ASSISTANCE TECHNIQUE ET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES (EGTACB-FA)

 

SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET

 

RECRUTEMENT D’UN SPECIALISTE EN COMMUNICATION POUR LE PROJET EGTACB-FA

 

   date de début : 13 aout 2020                                                     Date limite : 27 Aout 2020

 

  1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

La Banque mondiale a octroyé à la Guinée en juillet 2017, un don de 22 millions USD pour financer le projet d’assistance technique et de renforcement des capacités pour la gouvernance économique (EGTACB). Il s’agit d’un financement additionnel qui fait suite à la mise en œuvre satisfaisante d’un premier financement entièrement décaissé, de 10 millions USD sur la période 2012-2017. Aligné sur le Plan National de Développement Économique et Social (PNDES 2016-2020).

 L’objectif du Projet est de moderniser la gestion des ressources humaines et financières publiques et de renforcer les capacités statistiques du pays. Le projet comprend quatre (4) composantes à savoir : (i) renforcement de la gestion des dépenses publiques de base ; (ii) amélioration de la gestion des ressources humaines ; (iii) renforcement des capacités statistiques ; et (iv) soutien à la mise en œuvre du projet. Sa durée de mise en œuvre est de 3 ans et six mois sur la période allant de 2018 à 2021.

La gouvernance du projet est assurée à deux niveaux : (i) un niveau stratégique, à travers le Comité de Pilotage ; et (ii) un niveau opérationnel, à travers l’UCEP. Au niveau opérationnel, le Projet est géré par l’UCEP sous la tutelle du Ministre du Plan et du Développement Économique (MPDE). L’UCEP est chargée de la préparation et de la coordination quotidienne des activités de supervision du projet incluant : (i) la préparation des Plans de Travail et le Budget annuels (PTBA) ; (ii) la coordination avec les points focaux et les gestionnaires chargés de la mise en œuvre des activités du projet pour les ministères et agences concernés ; (iii) des formations et la gestion d’un groupe de coaches en appui aux ministères bénéficiaires ; (iv) le suivi et évaluation des activités et la préparation des rapports techniques et financiers ; (v) assurer que les leçons et les compétences inspirés de l’exécution du Projet soient disséminées aux ministères et agences concernés ; et (v) la supervision fiduciaire du  Projet (Passation des marchés, gestion financière, suivi et évaluation).

En plus du projet EGTACB de la Banque mondiale, l’UCEP s’est vue attribuer la gestion de deux autres projets de la Banque Africaine de Développement (BAD). Le premier de ces projets, à savoir le Projet d’Appui à la Planification Économique et à la Gouvernance Minière (PAPEGM), est arrivé à terme, et la gestion du reliquat du financement, confiée au PNUD sur la base du protocole d’accord entre la République de Guinée et le PNUD conclu le 21 novembre 2018. Le deuxième projet est le Projet d’Assistance Technique pour la mise en œuvre du PNDES 2016-2020, objet de la lettre d’accord entre la BAD et la République de Guinée du 14 novembre 2018.   

Dans le cadre de la mise en œuvre des activités des projets, l’Unité de Coordination et d’Exécution des Projets (UCEP) souhaite recruter un Spécialiste en Communication (SC).

 

  1. DESCRIPTIF DU POSTE

Placé sous l’autorité du Coordonnateur de l’UCEP, le spécialiste en communication sera chargé de réaliser toutes les tâches de communication sur la visibilité des projets (financé IDA/BAD) en conformité avec les accords légaux du Projet (Accord de crédit et de don de IDA, BAD). Plus spécifiquement, il est chargé de :

 

MISSION ET PRINCIPALES TACHES

2.1.      Mission

La mission principale du Chargé de la Communication est de contribuer à assurer : (i) une visibilité accrue des activités de l’UCEP, aux niveaux national, régional et international ; (ii) une gestion des connaissances générées dans le cadre des projets et (iii) une facilitation d’adoption accélérée des technologies en Guinée et dans la sous-région à travers la communication pour le développement.

2.2.      Principales Tâches du Chargé de communication

Le Chargé de Communication travaillera en collaboration avec les autres membres de l’UCEP. Ses principales tâches sont les suivantes :

  • Elaboration et mise en œuvre d’une Stratégie de communication pour contribuer à la mise en œuvre des principaux objectifs qui tient compte, entre autres : (i) des différents groupes cibles du projet et leurs besoins en communication ; (ii) les messages clés spécifiques à transmettre à chacun de ces groupes concernant les aspects des projets qui les concernent, et le comportement attendu ; et (iii) les canaux appropriés pour les atteindre. La Stratégie de communication devra s’inspirer du Document du projet du EGTACB-FA ;
  • Développement d’un Plan de communication pour appuyer la mise en œuvre de la Stratégie de communication. Ce plan devra détailler (entre autres) les activités spécifiques à exécuter et leurs coûts, le calendrier de leur mise en œuvre, et les principaux acteurs qui seront impliqués.
  • Gestion de la visibilité de l’UCEP à travers les projets
  • Elaboration des outils et produits de communication appropriés (dépliant, prospectus, annonces, rédaction de discours, etc.) pour accompagner les activités de communication retenues.
  • Organisation et coordination des activités de communication, telles que les conférences de presse, les ateliers, les rencontres thématiques, etc., et élaboration de comptes-rendus sur ces activités.
  • Etablissement et maintien d’une bonne relation de l’UCEP avec la presse, la société civile, et d’autres groupes d’acteurs pour assurer une image positive et objective des Projets auprès du public.
  • Suivi des productions média (articles de presse, etc..) sur l’UCEP pour informer l’équipe du projet sur la façon dont les média perçoivent les actions des projets, et les aviser de toute action à entreprendre pour corriger les mauvaises perceptions.
  • Mise en place et exécution d’une stratégie des médias sociaux Pour assurer une visibilité accrue des technologies et autres innovations générées dans le cadre du projet, les médias sociaux devront être un socle pour non seulement informer les acteurs et partenaires mais aussi contribuer à intéresser les cadres à la bonne gestion des derniers publics pour faciliter à créer aussi des emplois à travers la promotion des technologies générées.
  • Gestion des connaissances générées dans le cadre du projet
  • Elaboration et animation d’un bulletin national (Actualités de l’UCEP) à l’attention des acteurs et partenaires nationaux et également le site web de l’UCEP.
  • Elaborer un cahier de charges pour la mise à jour du site web ;
  • Produire un guide technique de maintenance du site et former les différents intervenants du site web (équipe de gestion du site web) ;
  • Collecter les informations sur le projet (success stories) qui ont des intérêts national, régional et internationale pour alimenter respectivement le Bulletin d’informations et le Bulletin d’échange avec des partenaires.
  • Facilitation de l’adoption des technologies à travers la communication pour le développement
  • Identifier des technologies à fort impact et mener des actions de communication intenses auprès de groupes cibles (jeunes, femmes, commerçants, cadres…) ;
  • Identifier un pool de journalistes à mieux informer / préparer pour la communication en gouvernance économique en vue de leur contribution à assurer la diffusion des activités des projets ;
  • Fournir une expertise et des conseils techniques en communication à l’équipe du projet dans le cadre de la mise en œuvre des activités ;
  • Etre disponible pour accomplir toute tâche susceptible de contribuer à assurer une bonne communication au Projet.
  1. PROFIL DU SPECIALISTE EN COMMUNICATION

Le ou la candidat (e)  au poste de Chargé de Communication doit avoir les qualifications et expériences suivantes :

  • Avoir un diplôme supérieur (au moins BAC+4) en communication ou dans une discipline relative à la communication ou tout autre diplôme équivalent ;
  • Avoir au moins 5 ans d’expériences dans une position similaire au niveau national ou régional (à savoir dans le cadre d’un projet de développement) ;
  • Avoir une bonne connaissance en matière d’informatique, et savoir gérer des bases de données informatiques ;
  • Avoir une expérience dans le développement des produits de communication, et savoir utiliser certains équipements (appareil photo professionnel ; caméra vidéo ; etc.) ;
  • Avoir une connaissance de la gouvernance économique, et des systèmes d’informations ;
  • Avoir élaboré dans ses fonctions antérieures une stratégie de communication ainsi qu’un plan de communication et en apporter les évidences
  • Être disposé (e) à effectuer des déplacements fréquents sur le terrain ;
  • Etre apte à collaborer avec les membres d’une équipe, et à travailler sous pression ;
  • Avoir de très bonnes relations inter et intra professionnelles ;
  1.  
  • Autonomie et éthique professionnelle
  • Bonne connaissance des outils et des principes de communication ;
  • Bonne qualité relationnelle et aptitude au travail en équipe 
  • Capacité de travailler en équipe et sous pression et de façon autonome ;
  • Bonne capacité de management des ressources humaines ;
  • Sens de l’organisation, rigueur, méthode et esprit d’analyse et de synthèse
  • Facile d’adaptation au changement et aptitude à l’anticipation ;
  • Aptitude à l’analyse et à la synthèse
    • Excellente connaissance dans la technique de communication de projets de développement ;
    • îtrise de l’informatique et des logiciels de communication et des outils bureautique;
    • Bonne connaissance des outils d’analyse informatique tels que Kobotolbox ou similaires
    • és rrédactionnelles
  1. OBLIGATIONS DE RAPPORTS

Le SC a l'obligation de rapports suivant : (i) Rapport trimestriel de communication, (ii) Rapport circonstanciel d'étape sur demande du Coordonnateur du Projet, (iii) tout autre rapport qui lui sera demandé et qui relève de ses compétences (rapport de formation, rapports de missions diverses…).

  1. OBLIGATIONS DU PROJET ET RAPPORT HIERARCHIQUE

La coordination du Projet remettra au SC l’ensemble des documents, dossiers et outils appropriés et nécessaires à l’exécution de sa mission. Elle remettra également à sa disposition les locaux et équipements nécessaires pour assurer une bonne prestation de service.

Le SC travaillera sous la tutelle du Coordonnateur du Projet à qui il remettra l'ensemble de ses rapports.

 

  1. LIEU ET DUREE DE LA MISSION

Le Consultant sera basé à Conakry et son contrat aura une durée initiale d’un (1) an renouvelable par reconduction pendant une période maximale égale à la durée du projet et sous-réserve de performance. 

 

  1. METHODE DE SELECTION ET DE CONDITION D’EMPLOI

Le Consultant sera sélectionné suivant la méthode de sélection de Consultants individuels en accord avec les procédures définies à la Section V des Directives ‘Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque mondiale dans le cadre des Prêts de la Banque et des Crédits et Dons de l’AID, datée de Janvier 2011 version révisée de juillet 2014.

 

Les conditions d’emploi feront l’objet d’un contrat à négocier avec l’administration en charge du projet pour une période d’un (1) an renouvelable après évaluation satisfaisante.

IL reste entendu que le recrutement de candidat fonctionnaire doit satisfaire aux dispositions ci-après de la clause 1.13 (d) des Directives ‘Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque mondiale dans le cadre des Prêts de la Banque et des Crédits et Dons de l’AID, datée de Janvier 2011 version révisée de juillet 2014 qui précisent que les représentants du gouvernement et les fonctionnaires peuvent être engagés pour des marchés portant sur des services de conseil, à titre individuel ou en tant que membre de l’équipe d’un bureau de consultants, uniquement (i) s’ils sont en congé sans solde; (ii) s’ils ne sont pas engagés par l’organisme pour lequel ils travaillaient immédiatement avant leur départ en congé ; et (iii) si leur emploi ne donne pas lieu à un conflit d’intérêt (voir paragraphe 1.9 des mêmes Directives).

La procédure de sélection se fera par Appel à concurrence et comportera deux phases :

  • Une phase de présélection des candidats par l’établissement d’une liste restreinte des candidats les plus qualifiés pour la mission au regard de l’analyse des CV reçus;
  • Une phase de sélection par une interview des candidats présélectionnés sur la liste restreinte après l’avis de non-objection de la Banque Mondiale. Le candidat retenu sera invité à des négociations pour l’attribution du contrat.
  1. DOSSIER DE CANDIDATURE ET DOCUMENTS A FOURNIR :

Le dossier de candidature devra comporter les pièces ci-après :

  • Un CV détaillé et signe ;
  • Une copie du ou des diplômes ;
  • Une copie des contrats ou des attestations pour les prestations antérieures ;
  • Les références des anciens employeurs.

Des vérifications pourraient être faites sur les dossiers fournis.

 

Les dossiers de candidature peuvent être déposés dans une enveloppe fermée, avec la mention « Recrutement pour le Poste de Spécialiste en communication d’EGTACB-FA » à l’adresse suivante : Unité de Coordination et d’Exécution des Projets UCEP, Immeuble Air France ex Fria Base au 7ème étage, quartier Almamya commune de Kaloum-Conakry tel : (00224) 623 26 14 96 ou envoyer par mail à l’adresse wansan.bah@ucepmpde.org et au plus tard le 27 Août 2020 à 16 h 00 mn TU.

 

N.B : Les candidatures féminines sont vivement encouragées

     Le Coordonnateur de l’UCEP          

 

Abdoulaye Wansan BAH