Koloma : le président de l’Assemblée nationale visite le site du siège de son institution

Politiques
publié le 13-06-2020 04:40
Koloma : le président de l’Assemblée nationale visite le site du siège de son institution

Dans le but de s’enquérir des réalités, le président de l’Assemblée nationale, Amadou Damaro Camara en compagnie de plusieurs députés et des cadres techniques du département en charge de la Ville et de l’Aménagement du Territoire a visité ce jeudi, 11 juin, le site qui doit abriter le siège de son institution sis au centre directionnel de Koloma, dans la commune de Ratoma.

Avec le plan global de tout le centre directionnel de Koloma en main, les techniciens ont fait comprendre au président Amadou Damaro Camara et sa suite qu’il y a eu un réaménagement de ce plan. Par conséquent, diront-ils, ce réaménagement a fait que les premières identifications des parcelles qui avaient été faites pour les différentes institutions ont changé.

C’est après cette première explication que le président et sa suite ont été conduits sur le nouveau site de 3 hectares non encore délimité et qui est finalement retenu pour la construction du siège de l’institution parlementaire.

Selon le secrétaire général du Ministère de la Ville et de l’aménagement du territoire, Mohamed Mama Camara, c’est le réaménagement fait qui est à la base de ce changement. Il a tout de même rassuré au nom de son ministre, Dr Ibrahima Kourouma en ces termes :

« L’assurance que nous pouvons donner à notre Assemblée nationale de notre pays, c’est qu’il y a eu un premier d’aménagement fait un cabinet il y a plus d’une vingtaine d’années. L’évolution étant ce qu’elle est, aujourd’hui, s’il faut venir travailler sur le terrain, il y a eu un réaménagement de ce plan. Ce réaménagement a fait que les premières identifications des parcelles qui avaient été faites pour les différentes institutions ont changé », dira entre autres, avant d’instruire les techniciens avec leurs appareils pour commencer les travaux de délimitation dudit domaine de 3 hectares.

Au terme de la visite, le président Amadou Damaro a livré ses sentiments : « En tant qu’Assemblée nationale, on nous avait accordé un site pour la construction. Nous avons été gracieusement bénéficiaire d’un don de la part d’un pays ami, notamment la république populaire de Chine d’une enveloppe de 40 millions de dollars pour la construction d’un complexe de l’Assemblée nationale. On avait un premier site qu’on avait identifié. Mais pour des raisons techniques, il y a eu un réaménagement du centre directionnel de Koloma. On était venu identifier le nouveau site, mais comme vous l’avez constaté, beaucoup de choses ne sont pas encore au  point sur le site. Il y a le comité de suivi qui a été créé au sein de l’Assemblée nationale qui va rester maintenant là sur place pour faire le travail avec eux pour que dans les meilleurs délai, nous ayons tout ce dont on a besoin pour recouvrir après à nos partenaires de la Chine », dit-il.

Plus loin, il dira que les partenaires sont fin prêts pour lancer les travaux au plus vite que possible. « Le dernier e-mail qu’on a eu de nos partenaires, c’est qu’ils sont prêts à lancer les travaux aussitôt que le début du mois de juillet prochain. Apparemment, il faut qu’on accélère, nous n’avons plus que deux semaines pour rendre le terrain prêt. Et nous allons faire appel à nos partenaires pour discuter et parler des ajustements apparemment qui s’imposent aujourd’hui pour que nous ayons notre siège le plus rapidement. Je suis donc venu pour voir où est-ce qu’on peut construire le siège de l’Assemblée nationale. Vous savez dans ce domaine, il faut reconnaitre que la Guinée est en retard inexplicable. Après 61 ans d’indépendance, aucune institution à part la Présidence de la République n’a un siège. Nous sommes tous en location partout et pour toutes les institutions. Je crois qu’il faut commencer quelque part pour mettre fin à cette insuffisance. »

Youssouf Hawa Keita