Lutte contre le Covid-19 : La vérité triomphe sur le mensonge

Politiques
publié le 23-05-2020 11:03
Lutte contre le Covid-19 : La vérité triomphe sur le mensonge

Depuis l’apparition de l’épidémie Coronavirus à Wuhan en début d’année, la Chine est devenue la rusée de certains pays occidentaux, en complicité avec leurs médias qui révèlent des allégations sur le pays sans connaître les réalités.

Le président américain, Donald Trump n’a même pas hésité à qualifier le Covid-19 de « virus chinois ». Or, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a clairement indiqué que la dénomination d'une maladie ne doit pas être associée à un pays ou un lieu particulier. Ce qui démontre un acharnement du des États-unis contre le géant économique de l’Asie.

Des gens en manquent de repère scientifique se sont même permis d’accuser la Chine d’avoir fabriqué le SRAS-CoV-2 par l'Institut de virologie de Wuhan. Ce qui s’est révélé également faux car les preuves disponibles montrent qu’il est d’origine naturelle.

D’ailleurs, dès l’apparition du virus en début d’année 2020, le gouvernement chinois a pris les mesures les plus strictes pour contenir le virus dans son épicentre à Wuhan afin d’éviter qu’il ne se propage dans le monde. Ce qui a permis de circonscrire l’épidémie à temps dans cette région contrairement aux allégations comme quoi la Chine a exporté la maladie. Le pays connaît une campagne médiatique qui nie même ses efforts fournis dans le cadre de la lutte contre la pandémie. Alors que son expérience dans la lutte contre cette maladie fait figure de cas d’école. 

C’est ainsi pour aider à limiter les effets nocifs du Covid-19, la Chine a fourni des informations utiles et opportunes au monde en vue de se préparer aux attaques de ce mal invisible. Puisque le virus ne fait pas de distinction entre l'idéologie ou le système social et ne connaît pas de frontières.

Sans être fermée au reste du monde, la Chine croit fermement aux bénéfices réciproques du multilatéralisme. Par contre et contre toute attente, le monde entier a assisté impuissant à la suspension du financement par les États-Unis, à l'OMS arguant que cette organisation internationale n’a pas été transparente et serait en complicité avec la Chine. Chic !

 

Pire, les Etats-Unis accusent la Chine d’être responsable de la propagation du Covid et promettent de la faire payer pour COVID-19. Or, malgré la crise à la maison, la Chine a doté à plusieurs pays africains et européens en général des fournitures médicales. Cependant, ces dons relèvent purement de l’humanitaire. C'est également une étape concrète pour réaliser la vision de la construction d'une communauté avec un avenir commun pour l'humanité. Il faut dire aussi que les mesures de réponse de la Chine au COVID-19 s'appliquent aux Chinois et aux étrangers sans discrimination.

Aujourd’hui, la Chine déplore une campagne de haine de la part de certains de ses détracteurs qui n’hésitent point à fabriquer des allégations absurdes et des mensonges d'une sorte ou d'une autre afin de rejeter la faute sur lui pour sa réponse inadéquate au COVID-19. Or, toute critique devrait être fondée sur la science et étudiée par des scientifiques et des experts médicaux. Faute de quoi, toute critique est un leurre. Et comme le dit un proverbe chinois : « les monts et les cours se dispersent dans la nature mais le soleil et la lune sont dans le même ciel ».

Amadou Kendessa Diallo