Interdiction de sortir de Conakry : Le gouvernement a pris des nouvelles dispositions

Politiques
publié le 05-05-2020 04:24
Interdiction de sortir de Conakry : Le gouvernement a pris des nouvelles dispositions

Dans un communiqué co-signé par les ministres de la Santé et des Transports, le gouvernement guinéen a pris des nouvelles mesures pour les voyages en dehors de Conakry. Il est désormais recommandé aux chauffeurs des véhicules de se soumettre à un test de dépistage du COVID19 dont le résultat est négatif. Et cela, « en application des mesures de l’état d’urgence sanitaire relatives au régime de la circulation des personnes et des marchandises (…) au départ de Conakry pour les localités de l’intérieur du pays ».

A cet effet, un centre de dépistage du COVID19 est établi au Camp Kwamé N’Krumah sis au KM36. Cependant, la « durée de validité du résultat du test est de quatorze (14) jours à compter de la date du test de dépistage. »

Dans le but de freiner la vague des véhicules qui contournent les barrages officiellement installés notamment « Bawa sur l’Axe Conakry-Boké, à Wonkifong sur l’axe Conakry-Forécariah et à Kouria sur l’axe Conakry-Kindia », les services de sécurité sont chargés de la bonne exécution des mesures instruites par le gouvernement.  

Pour le cas particulier des barrages et postes de contrôle de Bawa, de Wonkifong et de Kouria, désormais, même les piétons sont soumis aux mêmes dispositions que les propriétaires des véhicules. Ils sont interdits de sortir de Conakry.

« Le gouvernement met en garde les propriétaires et les conducteurs de véhicules de transport de marchandises, appréhendés dans le cadre de la violation des présentes dispositions, ou transportant à leur bord des passagers clandestins, ou encore pratiquant une voie clandestine pour échapper aux différents points de contrôle », prévient les signataires de ce document.

Les contrevenants « seront soumis au paiement d’une forte amende et à la saisie de leurs véhicules. »

Epargnés auparavant, les conducteurs de motos et de mototaxis de Conakry se sont vus formellement « interdits de franchir les limites géographiques des carrefours du KM36 (Coyah) et de Kagbélen (Dubréka). »

Pour mettre en application toutes ces mesures, « le gouvernement instruit les forces de défense et de sécurité déployés à ces différents barrages et points de contrôle à la responsabilité et à la vigilance dans le respect scrupuleux des présentes dispositions, sous peines de sanctions administratives, disciplinaires ou pénales. »

Amadou Kendessa Diallo

Journaliste Guinée Conakry

Contact: +224 622 48 10 45

E-mail: kenssa2@gmail.com