Traitement des Africains à Guangdong : l’Ambassadeur chinois en Guinée donne des précisions importantes

Politiques
publié le 19-04-2020 01:54
Traitement des Africains à Guangdong : l’Ambassadeur chinois en Guinée donne des précisions importantes

Le ministre guinéen des Affaires Etrangères, Mamady Touré et son excellence, HUANG Wei, ambassadeur de la République populaire de Chine, se sont récemment entretenus à Conakry autour de l’épidémie de COVID-19, dont les mesures antiépidémiques prises par la province du Guangdong concernant les ressortissants des pays africains dans cette partie Sud de la Chine.

Selon le diplomate chinois accrédité en Guinée « la Chine et l’Afrique sont de bons amis, bons partenaires et bons frères » ajoutant que « l’amitié sino-africaine s’est forgée sur la base d’efforts conjoints dans la recherche d’indépendance nationale, de la libération nationale, du développement économique et de l’amélioration du bien-être du peuple au cours des dernières décennies ». A en croire HUANG Wei, depuis l’apparition du Covid-19, la Guinée et la Chine « ont fait preuve de solidarité et de soutien mutuels, tout comme leur lutte commune contre l’épidémie d’Ebola en 2014. »

Revenant à l’ordre du jour, le diplomate chinois a rassuré le ministre guinéen des dispositions prises face au Covid-19. Sur les allégations de traitement infligé aux Africains au Guangdong, SEM HUANG dira que « la Chine a pris des mesures de contrôle et de prévention les plus rigoureuses en accordant la première priorité à la vie et à la santé de tous les Chinois et de tous les ressortissants étrangers en Chine sur un pied d’égalité ».

« La Chine s’oppose au traitement différencié à l’encontre des personnes spécifiques, la stigmatisation et la discrimination n’ont pas leur place en Chine », précise l’ambassadeur.

Pendant ce temps d’épidémie, il a rappelé que « sur plus de 3000 étudiants africains dans la ville de Wuhan, épicentre de l’épidémie, un seul a été infecté puis rapidement traité et guéri ».

Ce qui est une preuve éloquente de la volonté du gouvernement chinois de tenir tout le monde au même pays d’égalité pour le traitement.

« Face à ces mesures renforcées, certains étrangers ne se sont pas adaptés et ne se sont pas soumis à ces règles d’une part, et on note des problèmes sur la communication et la coordination entre les Africains et les autorités locales et sur les méthodes de travail de certains agents chargés du maintien de l’ordre. L’essentiel est que les autorités du Guangdong soient très attachées aux préoccupations de certains pays africains et s’emploient rapidement à prendre des dispositions pour améliorer les méthodes de travail et certaines mesures ont été mises en place », a indiqué le diplomate chinois.

D’ailleurs, note-t-il, « sur la demande du ministre guinéen des Affaires Étrangères et des Guinéens de l’Étranger ainsi que de l’Ambassadeur de Guinée en Chine, Saramady Touré, les autorités du Guangdong envisagent d’accorder des facilités au Conseil des Guinéens en Chine pour que l’assistance soit prêtée en temps voulu aux ressortissants guinéens sur place. »

Amadou Kendessa Diallo

Journaliste Guinée Conakry

Contact: +224 622 48 10 45

E-mail: kenssa2@gmail.com