Double scrutin : la COMISCA considère que les normes et principes internationaux ont été respectés (déclaration préliminaire)

Politiques
publié le 25-03-2020 03:34
Double scrutin : la COMISCA considère que les normes et principes internationaux ont été respectés (déclaration préliminaire)

Présente en Guinée depuis le 28 février dans le cadre de l’observation du double scrutin législatif et référendaire du 22 mars dernier, la coordination de la mission internationale des observateurs de la société civile africaine (COMISCA) vient de rendre public son rapport préliminaire relatif au dit double scrutin. Lisez !

LA COORDINATION DE LA MISSION INTERNATIONALE DES OBSERVATEURS DE LA SOCIETE CIVILE AFRICAINE SUITE AUX ELECTIONS LEGISLATIVES ET DU REFERENDUM DU 22 MARS 2020

EN REPUBLIQUE DE GUINEE

DECLARATION PRELIMINAIRE

Sur invitation de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), la Coordination de la Mission Internationale des Observateurs de la Société Civile Africaine (COMISCA), a dépêché une mission pour suivre et observer le processus électoral en République de Guinée.

La COMISCA formule en ce jour, ses conclusions préliminaires, sur le déroulement du processus, en toute impartialité et continuera à observer les aspects postélectoraux   jusqu’à la confirmation des résultats par la Cour Constitutionnelle.

En suite, la mission publiera dans les jours à venir, un rapport final détaillé aux autorités guinéennes, à tous les acteurs impliqués dans le processus et à la communauté internationale sur toutes les phases de ces élections de mars 2020 en République de Guinée.

L’objectif général de notre mission s’inscrit dans le cadre de la promotion des élections  

    libres, transparentes et démocratiques en Afrique.

    Il s’agit de :

  • Constater si les conditions nécessaires sont réunies pour la bonne conduite des élections qui permettront au peuple guinéen dans son ensemble d’exprimer librement sa volonté et son choix ;

                        

  • Vérifier si l’organisation des élections en Guinée est en conformité avec les normes établies dans les principes de la déclaration de Bamako pour la gestion et la supervision des élections dans les pays francophones.

Le 22 mars 2020, jour du vote, nos observateurs se sont déployés dans plusieurs régions et ont observé les opérations de vote dans la plupart des bureaux de vote conformément  aux   dispositions  de  la  Charte  Africaine  de  la  Démocratie,  des Elections  et  de  la   Gouvernance  de  2007,  entrée  en  vigueur  en  2012,  de  la Déclaration  de   l’OUA/UA  sur  les  principes  régissant  les  élections  démocratiques en  Afrique  de   2002,  des  Directives  de  l’Union  Africaine  pour  les  missions d’observation  et  de   suivi  des  élections  de  2001  et d’autres instruments internationaux pertinents régissant l’observation des élections ainsi  que  de  la Constitution  et  des  lois guinéennes.

Dans  cette  déclaration  préliminaire,  la  Mission  présente  un  résumé  des     constatations  sur  le  déroulement du double scrutin.    

Sur la base de la compilation factuelle des fiches d’observation, les constats ci-après ont été faits :

 

  • La présence effective des membres de bureau de vote de même que les représentants de certains partis politiques ;

 

  • Une affluence remarquable au niveau de tous les bureaux de vote visités laissant présagée un taux de participation acceptable ;

 

  • L’ambiance détendue et conviviale quasi générale ayant caractérisé le déroulement des opérations électorales ;

 

  • La disponibilité du matériel de vote dans tous les bureaux visités ainsi que le caractère indélébile de l’encre ;

 

  • Les urnes observées ont été correctement scellées, transparentes et vides à l’ouverture ;

 

  • La garantie du secret de vote par la présence des isoloirs;

 

  • La présence effective des forces  de  sécurité pour la sécurité et le maintien  de  l'ordre ;

Cependant, nous avons noté quelques légères insuffisances n’ayant aucun impact déterminant sur le bon déroulement des opérations de vote.

 

  • Un retard dans l’ouverture de certains bureaux de votes ;

 

  • Quelques actes de vandalisme et de violences ont été observé dans certaines localités ;

 

  • La difficulté pour certains électeurs à retrouver leurs noms sur la liste électorale et la non maitrise des procédures de vote par certains. Mais ces quelques dysfonctionnements ont été vite corrigé par les commissaires de la CENI.

 

Au vue de tout ce qui précède, la Coordination de la Mission Internationale des Observateurs de la Société Civile Africaine, considère que les élections législatives et référendaire du 22 mars 2020, ont respecté les normes et principes internationaux.

 

Ainsi, la COMISCA conclut que, les élections législatives et référendaire du 22 mars 2020 en République de Guinée ont été LIBRES, TRANSPARENTES et DEMOCRATIQUES.

 

La COMISCA salue les autorités polico administratives et électorales pour leur disponibilité, leur coopération forte et instructive aussi apprécie t’elle l’implication du genre féminin dans les étapes du procussus électoral.

 

RECOMMANDATIONS

 

Dans la perspective des scrutins à venir, elle formule les recommandations ci-après :

 

A L’ENDROIT DES PARTIS POLITIQUES

 

  • Vivre dans la démocratie est le vœu de tous les hommes ; c’est pourquoi sa consolidation nous imcombe tous. Ainsi, leur détermination doit leur permettre de construire aux prix de leurs sacrifices quotidiens, la quête du bonheur. Il faut alors toujours joindre à la volonté, le dialogue.
  • Instaurer un cadre de dialogue et de concertation pour une résolution consensuelle des différents ;
  • C’est en cela qu’ils deviendront des leaders plus influents et des citoyens plus responsables.

A L’ENDROIT DES AUTORITES EN CHARGE DES ELECTIONS

 

  • Renforcer les capacités des agents électoraux à travers des formations sur les techniques de vote ;
  • Impliquer les organisations de la société civile dans les activités de sensibilisation et l’éducation citoyenne pour une diffusion plus large des informations relatives au processus électoral.

 

    A L’ENDROIT DE LA PRESSE

 

  • Nos remerciements vont d’abord à vous les médias qui nous permettent ainsi de nous exprimer et qui en partenariat d’action et de relais, nous aiderons toujours à livrer les messages d’information et autres initiatiaves entrant dans le cadre de l’idéal poursuivit par notre oragnisation ;
  • Par ailleurs, nous les saluons par la même occasion pour leur professionnalisme qui a contribué au maintien de la paix, la stabilité et la réussite du processus électoral ;

 

     A L’ENDROIT DE LA SOCIETE CIVILE

 

Elle doit continuer à garder sa neutralité et ne chercher que les conditions du bien être du peuple guinéen.

 

     A L’ENDROIT DU PEUPLE GUINEEN

 

  • Le peuple guinéen doit toujours garder son calme, sa patience et sa vigilence autour des acteurs de la vie politique afin de ne pas tomber dans des manipulations pouvant remettre en cause la cohésion sociale ;
  • S’impliquer davantage das le processus électoral et dans les activités de sensiblisation, d’éducation citoyenne.

 

      CONCLUSION    

 

La  Mission :  

 

 •   Remercie  le  peuple  guinéen  pour  l’hospitalité  dont  il  a  fait  montre ;

  

 •   Salue  la  coopération  des  autorités politico administratives  et la CENI ;

 

 •   Note  que  les élections législatives et référendaires  du  22 mars  2020  en  

    Guinée  se sont  déroulées   dans  un  contexte  de  défis  opérationnels et  politiques ;

 

         •   Déplore  et condamne les  violences  et les incidents meurtriers survenus le  jour du vote dans  certaines  zones et qui continues plus précisement à             Nzérékoré, ayant occasionné la destruction des matériels et documents électoraux, le pillage des entrepots et l’installation des antennes de la CENI, l’incendie des églises, des mosquées et des pertes en vie humaines, ainsi que la tension persistante ;  

 

           •   Présente ses sincères condoléances aux familles éplorées et à l’ensemble du  

peuple guinéen ;

 

           •  Encourage  toutes  les  parties  prenantes  à  réengager  un  dialogue  politique  inclusif   afin  de  poursuivre  les  réformes  politiques  et  électorales  visant  à  renforcer  la   démocratie,  la  gouvernance  et  la  stabilité  politique ;

    

  •   Ne peut passer en tapinois sans saluer le dialogue politique inter guinéen qui a pu favoriser la tenue  de ces élections.

 

C’est pourquoi, nous remercions très sincèrement Son Excellence, le Professeur Alpha CONDE, Chef de l’Etat, Président de la République de Guinée pour son implication personelle en privilégiant le rapport du dialogue politique inter guinéen pour la réalisation pacifique des différents entre guinéens. C’est un artisan de la paix et panafricaniste, à l’instar des indépendances politiques des pays africains à savoir : Patrice LUMUMBA, Ahmed SEKOU TOURE, Kwami NKRUMAH, Thomas SANKARA et autres. Il a su démontrer aux yeux du monde entier que les africains, peuvent elles mêmes organiser leurs élections. Ceci témoigne une fois de plus que les africains sont désormais en mésure d’apportter des solutions idoines aux maux qui fragilisent l’Afrique.

 

    Nous en appellons à l’opinion internationale à faire preuve de retenue afin de ne pas faire    

sombrer l’espoir de toute une génération et de respecter la souveraineté du peuple guinéen.

 

    Enfin  la   Mission   appelle   les   différentes   parties  prenantes  à   faire  preuve  de  

    retenue  et  à  respecter  les   procédures   légales   prévues  à  cet  effet.  

Que Dieu bénisse la Guinée !

Que Dieu bénisse l’Afrique !

 

Fait à Conakry, le 24 mars 2020

Je vous remercie

Pour la COMISCA

M. COMPAORE Saîdou

Expert Electoral