SOIREE D’OUVERTURE DE LA DEUXIÈME ÉDITION DU SADEN 2020 - DISCOURS DU DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L’AGUIPE, PRÉSIDENT DU COMITE D’ORGANISATION DE SADEN

Politiques
publié le 11-03-2020 04:19
SOIREE D’OUVERTURE DE LA DEUXIÈME ÉDITION DU SADEN 2020 - DISCOURS DU DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L’AGUIPE, PRÉSIDENT DU COMITE D’ORGANISATION DE SADEN

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat

Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement,

Excellence Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,

Mesdames et Messieurs les Hauts Représentants et Cadres des Organisations Internationales,

Mesdames et Messieurs les Représentants du secteur privé et de la société civile,

Mesdames et Messieurs les Partenaires et Participants,

Mesdames et Messieurs de la Presse

Distingués invités,

Mesdames et Messieurs,

 Introduction,

C’est avec un immense plaisir que le Comité d’Organisation vous accueille à la cérémonie d’ouverture de la 2ère édition du Salon des Entrepreneurs de Guinée, dénommé « SADEN » et vous remercie d’avoir effectué le déplacement.

Mesdames et Messieurs,

Afin de lutter contre le chômage et l’émigration clandestine des jeunes, le salon mise pour cette édition sur le développement de l’entrepreneuriat agricole comme moteur de développement de la Guinée.

En effet, le secteur agricole en Guinée offre d’énormes opportunités dans la résolution du problème de l’emploi des jeunes (chômage et sous-emploi). Ces opportunités ont été́ exploitées par les gouvernements et les partenaires au développement à travers plusieurs programmes d’insertion professionnelle des jeunes et de promotion de l’entreprenariat agricole. Les résultats de ces programmes sont globalement mitiges et parfois loin des attentes, avec des entreprises agricoles non viables ou peu performantes.

 

L’organisation du SADEN de Conakry pour les 11 et 12 Mars 2020 après les SADEN Régionaux, àKankan et à Kindia respectivement le 18 janvier et le 1er février passées sous le theme:« l’Entrepreneuriat comme accélérateur des chaines de valeurs agro-alimentaires »; se veut une réponse adéquate à la demande pressante de mise en valeur, de suivi et d’accompagnement des créateurs d’entreprises et d’emplois dans le secteur; et cette dernière étape profitera à plus de 2000 bénéficiaires dont une centaine venus des régions de N’Zérékoré, Faranah Mamou, Labé et Boké.

 

Chers invités ;

Au-delà des objectifs et de l’impact du SADEN sur les acteurs clés de l’écosystème entrepreneurial dont l’Etat, ce salon est un véritable outil de cohésion :

· gouvernementale au vue de l’investissement des départements et autres structures, pour ensemble appréhender une problématique qui n’est pas des moindres.

· Mais aussi sociale car axé sur le secteur noble qui est l’agriculture et ses chaines de valeur.

J’ajouterai à cette cohésion, l’implication au quotidien auprès de notre Pays, des institutions au développement qui en plus des projets et programmes, accompagnent même la documentation en matière d’information dans le secteur.

Chers Entrepreneurs et porteurs de projets ;

Les agriculteurs sont de plus en plus confrontés aux risques d’affaires. Ceux-ci font désormais partie de leurs décisions quotidiennes, qu’ils soient inhérents à la production, à la transformation des produits à la ferme, à la commercialisation ou à la gestion.

Il faut donc disposer d’outils pour bien les prévoir et les gérer. L’entrepreneuriat agricole devient alors un modèle de développement pertinent en toute cohérence avec les défis que posent les changements des politiques agricoles.

Un consensus a été́ trouvé sur le fait que l’agropole est supposé être un pôle moderne de développement agro-industriel qui facilite la mise en réseau de l’ensemble des acteurs des chaines de valeur (producteurs, entreprises de transformation, distributeurs de produits, fournisseurs de services, etc.), situés ou non dans un même espace géographique, à travers des partenariats verticaux et horizontaux visant à construire des synergies d’affaires en vue de la réalisation d’objectifs communs.

 

Pour ce faire, les leviers de l’agropole sont (i) un savoir-faire technique/technologique de haut niveau, (ii) un entreprenariat proactive capable de prévoir, de réagir et d’innover pour constamment s ́adapter aux demandes et exigences nouvelles, (iii) un environnement professionnel favorable, (iv) un développement régional équilibré qui optimise les opportunités d’investissement, (v) des infrastructures pour l’agrobusiness de niveau mondial et (vi) une nouvelle approche pour la recherche en partenariat avec le secteur privé.

Mesdames et Messieurs,

En dehors de la connaissance de leur secteur d’activité, il existe cependant des capacités nécessaires que doivent avoir les entreprises et les porteurs de projets qui concernent :

§  le régime foncier et les modes d’accès à la terre;

§  les nouvelles techniques de production hors sol pour réduire la demande en terre;

§  la mobilisation de ressources pour la réalisation de leurs projets;

§  la gestion et le développement d’une entreprise agricole.

Par ailleurs, la réussite dans l’agro-business est tributaire d’un environnement des affaires plus incitatif.

 

Excellence Monsieur le Président de la République ;

L’attractivité de ce climat tient entres autre :

§  à la mise en place d’une politique d’appui à l’entrepreneuriat agricole plus ciblée partant de la diversité du profil des porteurs de projets ;

§  à existence de mesures d’accompagnement (exonération ou réduction des impôts) pour les jeunes entreprises agricoles ;

§  à la mise en place ou au renforcement des capacités des incubateurs en agro-business pour accompagner et assister les jeunes entrepreneurs agricoles dans le montage et la validation de leur modèle d’affaire ;

§  à l’existence d’un mécanisme sous forme de fonds de garantie ou de partage de risques pour améliorer l’accès des jeunes entrepreneurs agricoles aux services financiers ; ainsi qu’une assurance pour les surfaces agricoles ;

§  à la conduite de plaidoyers à l’endroit des structures de financement pour la mise en place des produits financiers adaptés aux besoins des jeunes entrepreneurs agricoles ;

§  à la mise en place une plateforme de partage de connaissances (discussions, visites d’échanges, publication d’études de cas, guides, notes de politiques, etc.) et d’expériences à vocation entrepreneuriale ;

§  à promouvoir l’éducation financière (gestion de trésorerie, épargne, hiérarchisation des dépenses, etc.) ;

§  à l’existence de mécanismes pour des stages professionnels à vocation entrepreneuriale ;

§  à la promotion des initiatives de champs-écoles.

Mesdames et messieurs ;

L’organisation du SADEN vise l’objectif de créer un cadre d’échanges entre les entrepreneurs de la capitale et ceux de l’intérieur du pays d’une part et entre les entrepreneurs de l’intérieur du pays ou de régions différentes d’autre part ;

Renforcer les capacités des entrepreneurs locaux dans le cadre de la politique du contenu local ;

Mettre en lien les entrepreneurs guinéens de l’étranger et ceux de la Guinée et contribuer à bâtir des champions locaux.

De même pour nous organisateurs, ce projet impactera l’exode rural et les migrations en favorisant le retour de la diaspora désireuse de contribuer au développement du pays. Il réduira le flux d’immigration et d’exode rural par la contribution au relèvement du taux de l’employabilité des jeunes. Il bénéficiera principalement aux entrepreneurs en activité et porteurs de projets, les personnes vulnérables jeunes et femmes entrepreneurs de nos régions.

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais pour terminer, au nom de Monsieur le Ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail, remercier :

§  l’ensemble de nos partenaires et participants à la présente activité ; merci au PDAIG, à ENABEL, à CANAL + GUINEE, GUINEE GAMES, à l’ONUDI pour leur accompagnement significatif ;

§  nos reconnaissances au soutien de ITC et de la SFI ;

§  merci au gouvernement pour les efforts inlassables qui ont favorisé cette rencontre, à Monsieur le Premier Ministre qui nous a fait l’honneur de présider l’étape de Kankan malgré son agenda très chargé. A Monsieur le Président de la République toute notre reconnaissance pour l’appui et l’encadrement sans cesse renouvelés.

Je vous remercie

Sekouba Mara

Directeur Général de l’Aguipe, Président du Comité d’organisation de SADEN

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement