Prochaines législatives : la cellule technique de suivi du processus électoral tient sa 3è réunion

Politiques
publié le 18-10-2019 08:19
Prochaines législatives : la cellule technique de suivi du processus électoral tient sa 3è réunion

La Cellule technique d’action et de suivi du processus électoral a tenu ce jeudi, 17 octobre 2019,  sa 3è réunion  pour faire le point des activités liées à l’organisation des élections législatives du 28 décembre 2019.

Cette réunion a connu la présence des acteurs du processus électoral y compris les partenaires techniques et financiers. Une occasion pour mettre les uns et les autres au même niveau d’informations et surtout rassurer que les opérations se passent  bien sur le terrain.

Selon le vice-président de la CENI, Bakary Mansaré, président de ladite celluledeux millions neuf cent (2.000.900)   électeurs sont  déjà identifiés à travers des fiches d’identification qui viennent d’être distribuées dans les circonscriptions électorales juste après la mise en place des Commissions Administratives d’Etablissement et de Révision des Listes Electorales (CAERLE).

A cela s’ajoute, d’après lui, l’assemblage complet des kits d’enrôlement et le paramétrage de 300 sur 4000 kits afin d’entamer dès la semaine prochaine, la formation des superviseurs et  formateurs des opérateurs de saisie pour la révision des listes électorales.

Bakary Mansaré se réjouit aussi de la validation du logiciel d’enrôlement  par l’opérateur International INNOVATRICE  et son partenaire local ETI-BULL, puis actée par la CENI, sans oublier le « dédoublonnage »  des  six  millions (6.000.000)  d’électeurs  dans le fichier électoral en 7 jours.

La seule difficulté signalée, c’est le manque des fiches d’identification dans les préfectures de Beyla et de Faranah. Mais le vice-président Bakary Mansaré rassure que d’ici à ce samedi, 19 octobre 2019, ces préfectures et autres localités qui en réclament vont recevoir des fiches  pour combler  le vide et continuer à travailler sans interruption car, dit-il, toutes les dispositions ont été prises pour parer à d’éventuels   manquements pendant les différentes phases du processus électoral.

Alhassane Barry