Révision des listes électorales : 385 membres des CAERLES en formation à Mandiana

Politiques
publié le 30-09-2019 12:33
Révision des listes électorales : 385 membres des CAERLES en formation à Mandiana

Ils sont venus des 11 sous-préfectures et de la Commune urbaine de Mandiana située à près de 700 kilomètre au Nord de Conakry. Les membres des commissions administratives d’établissement et de révision des listes électorales (CAERLE), puis qu’il s’agit d’eux, seront outillés sur les techniques, la procédure et les méthodes d’identification des électeurs, leurs enrôlement sur le fichier électoral. La cérémonie de lancement officielle s’est déroulée, ce dimanche 29 Septembre au lycée Pathé Diallo en présence de certains acteurs du processus.Cette opération s’inscrit dans le cadre de la mise en place des CAERLE, leur formation et l’identification individuelle des électeurs sur l’ensemble du territoire national.

Dans son discours de circonstance, le Commissaire superviseur, Bakary Mansaré, par ailleurs Vice-président de la CENI, a mis un accent particulier sur le rôle et la responsabilité des membres des CAERLES dans la réussite de cette opération.

« Nous avons insisté au préalable sur le respect strict des critères de désignation des membres des CAERLE. Lesdits critères sont entre autre la disponibilité, savoir lire et écrire en français conformément à l’article 16 du code électoral.

Ils sont chargés de faire l’identification des électeurs à travers les fiches individuelles mais aussi de procéder à l’enrôlement de tous les guinéens majeurs le moment venu. Ceci dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations de l’audit du fichier électoral » explique M. Mansaré.Selon lui, l’implication des partis politiques à chaque étape du processus permet de garantir la confiance entre eux et l’OGE. Sans oublier que s’ils sont mieux informer sur le déroulement des activités, ils pourront mieux sensibiliser leurs militants. L’objectif étant de permettre à chaque citoyen guinéen de pouvoir exercer son droit dans le processus électoral.

De son côté, le président de la CEPI, Satigui Condé, rassure que tout est mis en œuvre pour atteindre les objectifs fixés par la CENI. « Ici nous avons 97 CAERLE cette année alors qu’en 2015 nous n’avions que 58 CARLE. Ce qui donne au total 485 membres des CAERLE dans notre circonscription. En raison de cinq membres par CAERLE. Pour mener à bien cette activité nous les avons partagés en deux groupes. Le premier a 245 membres pour deux jours de formation et l’autre aussi la même chose» indique M. Condé.

A préciser qu’une CAERLE est composée comme suit : un représentant du démembrement, un représentant du maire, un représentant de l’administration, un représentant de la mouvance et un autre de l’opposition, conformément au code électoral.

Alhassane Barry