Processus électoral : Vers l’installation des CAERLE

Politiques
publié le 25-09-2019 12:41
Processus électoral : Vers l’installation des CAERLE

Les formateurs des membres des Commissions Administratives d’Etablissement et de Révision des Listes Electorales (CAERLE) ont entamé mardi, 24 septembre 2019, une série d’échanges en prélude aux opérations de révision des listes électorales pour les législatives de 2019.

Ces 200 formateurs qui, après cette séance de mise à niveau de deux jours, auront la tâche de former 18. 495 membres des CAERLE après leur installation sur l’ensemble du territoire national.
Selon le Directeur du département Formation et Education Civique de la CENI, M. Kabinet Cissé, cette formation a deux objectifs : le premier est de former les formateurs en vue de leur donner les connaissances et outils nécessaires qu’ils doivent disposer pour pouvoir bien exécuter leurs missions sur le terrain. Le deuxième objectif, a-t-il ajouté, est de les sensibiliser et de les mettre devant leur responsabilité durant la mission.

La révision des listes électorales, a souligné M. Cissé, est une activité importante du processus électoral. « Alors du fait que les formateurs des membres CAERLE seront déployés sur le terrain, ils doivent relever le défi et améliorer la crédibilité du processus électoral car, qui parle de crédibilité en matière électorale, parle forcement d’un travail professionnel bien exécuté. Alors les agents qui doivent manipuler les outils (appareils) doivent être bien formés pour que les tâches soient bien exécutées », a-t-il suggéré.

De son côté, Mamadou SafaTounkara, directeur adjoint du fichier électoral a donnée des explications claires sur la procédure d’identification des électeurs. Une opération qui précédé l’enrôlement des citoyens majeurs après le déploiement des kits sur l’ensemble du territoire et qui concerne l’ensemble des guinéens âgés de 18 ans et plus.

Alhassane Barry