Investissements Miniers : La Guinée à la 17ème conférence de AFRICA DOWNUNDER en Australie

Politiques
publié le 08-09-2019 07:12
Investissements Miniers : La Guinée à la 17ème conférence de AFRICA DOWNUNDER en Australie

La Guinée pays minier par excellence,  est convoitise par  beaucoup de multinationales de par le monde depuis 2011. Cette convoitise due   a un code minier attrayant  et  d’une transparence dans les industries extractives.

La Guinée à travers le Ministère des Mines et de la Géologie  poursuit son opération séduction dans le monde, pour accélérer mais aussi diversifier le secteur extractif guinéen.

 Avec les plus grandes réserves de bauxite et de fer au monde, la Guinée cherche actuellement à développer d’autres ressources comme l’uranium et le graphite  par exemple pour pouvoir développer d’autres secteurs comme l’agriculture.

A cette  17ème conférence de Africa DOWNUNER qui se tient à PERTTH en Australie, la délégation Guinéenne a  participé  activement aux travaux.

Devant une multitude  d’investisseurs et d’opérateurs miniers Mohamed Lamine Sy SAVANE directeur général du centre de promotion et de  développement  minier(CPDM)  et sa suite ont  fait un brillant exposé autour du thème « La Guinée une destination minière de choix ». Il est largement revenu sur les acquis du secteur à travers l’installation de plusieurs multinationales, les facilités administratives et tant d’autres reformes comme le guichet unique et le cadastre aujourd’hui accessible partout. Le rôle du boom minier dans le financement des grands projets de développement comme la construction des routes, des infrastructures hydroélectriques et la rétrocession des 15% issus des revenus miniers au développement local piloté par l’ANAFIC(agence nationale du financement des collectivités locales) dans tout le pays.

Le chef de mission a surtout souligné le caractère hospitalier des communautés ou évoluent les différentes sociétés minières du pays incitant d’autres bailleurs à tenter l’aventure guinéenne.

Des instruments de promotion du contenu local comme le FODEL(fond du développement local) qui intervient dans le développement du capital humain  des services sociaux de base et l’amélioration du cadre de vie ont aussi été largement expliqués. Devant une assistance attentive.

En effet, le Gouvernement de la République de Guinée a élaboré en 2013 un Code Minier dont l’un des apports majeurs est la confirmation que les activités minières doivent permettre d’assurer des retombées plus importantes aux communautés riveraines.

Le gouvernement Guinéen au delà de sa volonté de faire de notre pays a l’horizon 2023 le premier producteur de bauxite mondial, compte  se servir des mines pour développer  l’agriculture afin d’assurer l’autosuffisance alimentaire.

Correspondance spéciale de Abdoulaye Sinkoun KABA