Démembrements de la CENI : une liste sur quatre déposée à Dabola

Politiques
publié le 29-08-2019 12:09
Démembrements de la CENI : une liste sur quatre déposée à Dabola

Alors que la date limite initialement fixée par la CENI pour le dépôt des listes était le 24 août dernier, les entités n’ont pas encore trouvé le consensus pour la mise en place des démembrements dans la préfecture de Dabola (centre géographique de la Guinée).

A ce jour, 27 août, seule l’administration a déposé sa liste auprès de la commission préfectorale de réception. Selon le chef de mission de l’organe de gestion des élections (OGE), Abdoulaye Joe Diagne, chef service archive et documentation de la CENI, l’espoir est permis. Car, soutient-il, la tenue ce 27 août du comité inter parties (CIP) local leur a permis d’expliquer de long en large le contenu de la loi L044 notamment ses articles 7, 8, 22 et 23 ainsi que la lettre directive du président de l’OGE Me Salif Kébé.

Mieux, pour joindre l’utile à l’agréable et mieux arrondir les angles, il a utilisé une autre pédagogie pour amener les entités concernées la nécessité de trouver un consensuset surtout de désigner des cadres compétents le plus rapidement que possible afin de mieux qualifier le processus électoral.

« C’est ainsi que les membres de sa délégation ont convoqué un à un en aparté chaque fraction politique et la société civile. Non pas pour les supplier encore moins leur donner des injonctions, mais pour leur expliquer notre lettre de mission. Laquelle lettre indique clairement la nécessité pour eux de s’entendre pour créer les CESPI, la CECI et la CEPI à Dabola ».

Par ailleurs, M. Diagne s’est réjoui tout de même de la présence effective des acteurs du processus au CIP. Il déclare avoir enregistré la présence à cette rencontre des partis politiques de l’opposition et ceux de la mouvance, les organisations de la société civile présentes dans cette préfecture, les cadres de l’administration préfectorales.

Cependant, précise-t-il, seules les entités ayant un agrément sont habilitées à candidater pour les démembrements. Abdoulaye Diagne n’a pas manqué de rappeler les prochaines étapes de sa mission. A savoir la validation des listes conformément à la loi et les directives de la CENI, la prestation de serment, la mise en place des exécutifs des démembrements et leur formation.

Alors que la nouvelle loi sur la CENI, la loi L044 augmente considérablement le nombre des démembrements. Dans la préfecture de Dabola, ils passent de 63 à 96 dont 14 pour la CEPI, 9 pour la CECI et 73 pour les CESPI.

Alhassane Barry