ZMAO : la 34ème réunion du collège des superviseurs se tient à Conakry

Politiques
publié le 17-08-2019 03:16
ZMAO : la 34ème réunion du collège des superviseurs se tient à Conakry

En marge  des réunions statutaires de l’Agence monétaire de l’Afrique de l’ouest (AMAO) et de la seconde Zone Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (ZMAO), s’est ouverte ce vendredi 16 août 2019, dans la capitale Guinée,  la 34éme réunion du collège des superviseurs de la Zone Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (ZMAO).

Les réunions du collège constituent un cadre privilégié et permanent d’échanges et de débats sur toutes les grandes questions d’actualité qui intéressent les superviseurs et régulateurs de leur  zone. Cette réunion  de Conakry permettra d’avoir des discussions fructueuses et constructives en vue d’apporter des solutions adaptées aux problématiques traversables survenues

Elhadj Kemo Condé, directeur général de la supervision  des institutions financières a invité les superviseurs de la zone à ouvrir des pistes de réflexion allant dans le sens de mieux structurer et surtout mieux outiller le collège en vue de lui permettre de répondre entre autres  aux besoins d’assistances techniques et de surveillance accrue et adéquate des banques transfrontalières…

Selon lui «  les décisions qui découleront des présentes réunions ne ferons pas exception, il en va de la sécurité, de la stabilité et de la résilience de nos systèmes financières  respectifs. Plusieurs thèmes seront abordés  par les superviseurs, je voudrais mettre l’accent sur quelques préoccupations qui constituent les problématiques du moment notamment la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, la modernisation des infrastructures financières, l’harmonisation des normes et pratiques de supervision ».

Dans son intervention, Osei Gyasi,  président du collège et directeur du département de la supervision bancaire, Banque  du Ghana, a rappelé aux différents superviseurs présents à cette 34éme réunion : « nous devons également procéder la mise en œuvre des IFRS 2 et 3 mise en place par les Etats membres. Nous devons aussi  voir une présentation des banques commerciales locales pour nous permettre une relation avec les banques correspondantes… nous devons prendre des mesures correctives qui doivent nous aider à renforcer notre secteur financier dans la région dans l’ensemble... »

Le premier vice-gouverneur de la banque centrale Nianga Komata Gomou  a rappelé : « au regard des résultats élogieux auxquels le collège est parvenu depuis sa création en juillet 2010, les différentes rencontres ont été des occasions qui ont permis de consolider davantage les actions entreprises dans le cadre de la mise en  place d’un cadre réglementaire harmonisé au sein de la ZMAO. Il s’agit  notamment de l’adoption  d’un modèle de loi bancaire, des questions de normes prudentielles internationales (Bâle II et III, IFRS 9 et 16) ; de coopération entre superviseurs, de cadre de résolution de crise bancaire ».

Pour terminer, il  se dit rassurer que : «  les échanges d’expériences que vous ferez au cours des travaux de cette  semaine ainsi que les recommandations  qui seront formulées , aideront les pays de la zone à avancer d’une même voix vers la mise en œuvre des réformes réglementaires et prudentielles en phase avec la feuille de route du comité des gouverneurs pour l’intégration monétaire d’ici à 2020… »

Balla Yombouno