Symposium en hommage à Mama Kassory : voici ce qu’a dit Khader Y. Barry, conseillé à la Primature

Politiques
publié le 13-08-2019 11:49
Symposium en hommage à Mama Kassory : voici ce qu’a dit Khader Y. Barry, conseillé à la Primature

Conakry, le 12 Aout 2019 – Mesdames et Messieurs les Présidents des Institutions Républicaines

 Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement 

 Mesdames et Messieurs les Ministres de la Présidence de la République

 Messieurs les Anciens Premiers Ministres

 Mesdames et Messieurs les hauts cadres de l’administration publique

 Mesdames et Messieurs les officiers et officiers supérieurs

 Mesdames et Messieurs les représentants de la société civile

 Mesdames et Messieurs les représentants du secteur privé

 Chers amis et collaborateurs de la défunte

 Chers parents de Moriah et de Soumbouya !

 La Primature est en deuil. 

 La mort vient de remplir son terrible office.

 A notre affection, elle nous arrache un être cher, Mama Kassory Bangoura. 

 Elle s’en est allée, ce mardi 6 août 2019 des suites d’une maladie, nous laissant inconsolables.

 En cette douloureuse circonstance, au nom de Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Dr Ibrahima Kassory Fofana, de son Cabinet et de l’ensemble du personnel de la Primature, je voudrais adresser mes condoléances les plus émues et les plus attristées à la famille de la défunte. 

 Particulièrement affligé par la disparition de Mama Kassory, le Premier Ministre, actuellement en pèlerinage à la Mecque, s’est exprimé à travers un message que vous me permettrez de vous livrer ICI.

 Je cite: « A ma fille tant chérie, mon amie et ma confidente, depuis les Lieux Saints où la nouvelle m’a trouvée, mes prières et autres DOUA que j’ai organisés, ici même pour toi, t’accompagneront pour le repos de ton âme ; Ma douleur pour ton départ inattendu est immense. Repose en paix » fin de citation.

 Tous réunis et affligés devant sa dépouille mortelle, il nous est difficile de trouver les mots justes pour dire qui était notre regrettée collaboratrice.

Mama Kassory Bangoura, née de feu Mohamed Kassory Bangoura et de feue Hadja Fatou Koîta, fait ses premiers pas dans la capitale sénégalaise, si familière à tant de guinéens, en fréquentant la maternelle. 

 Elle rejoins ensuite les bancs de l’école primaire du Petit Lycée à Conakry à la fin des années 50.

En 1962, elle fréquente le Collège Court de Conakry, actuel Lycée 2 Octobre avant de rejoindre, en 1965, le Lycée de Donka où elle est inscrite en option technique économique (TE).

Au terme du cycle secondaire, elle est admise au baccalauréat en 1970, et orientée à l’Ecole Supérieure d’Administration de l’Institut Polytechnique Gamal Abdel Nasser où elle embrasse la filière Economie-Finances.

Elle en sort, en 1975,  avec le grade d’administrateur civil, faisant ainsi partie de la « Promotion Mao » ; cette promotion qui donna tant de valeureux cadres à la Guinée.

Fraichement émoulue de l’Université, c’est en qualité d’enseignante, qu’elle redécouvre le Lycée 2 Octobre. 

Mais très vite, le chemin de la vie la reconduira à Dakar, où elle sera employée au Ministère des Mines, puis à celui des Finances où elle deviendra une proche collaboratrice du Ministre des Finances, feu Djibo Kaa.

De retour en Guinée, Mama Kassory entame une remarquable carrière au sein de l’administration publique. 

Elle assume, pendant plus d’une douzaine d’années les hautes fonctions de Cheffe de Cabinet de la Primature. 

Elle saura marquer de son empreinte les différentes administrations auxquelles elle a apporté sa compétence, son engagement et ses exceptionnelles qualités humaines.

Ainsi, elle occupera différents postes au sein des départements de l’Economie, des Finances, du Plan, de la Jeunesse et de la Primature :

● En 1990, elle est chargée d’études à la Direction Nationale des Marchés Publics et du Portefeuille de l’Etat ;

● En 1993, elle devient assistante technique du Secrétaire général du Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan;

● En 1994, elle est nommée aux fonctions de Cheffe de Cabinet du Ministère de l’Economie et des Finances ;

● En 1996, elle accède aux hautes fonctions de Cheffe de Cabinet de la Primature, poste qu’elle occupera jusqu’en 2004. Cette Primature deviendra pour elle sa deuxième maison et sa seconde famille ;

● En 2004, elle est Directrice générale de l’Agence de gestion des travaux d’intérêts publics (AGETIPE) ;

● En 2011, elle retrouve les fonctions de Cheffe de Cabinet de la Primature qu’elle exercera jusqu’en 2016 ;

● En août 2018, suite à la nomination du Premier Ministre, Dr Ibrahima Kassory Fofana, elle est rappelée au sein du Cabinet de la Primature, en qualité de conseillère chargée de mission. 

Mais malheureusement, souffrante et en soins à Paris, elle n’exercera jamais ses nouvelles fonctions.

Mesdames et Messieurs,

Rares sont ceux, qui parmi nous aujourd’hui, ne qualifieraient pas Mama Kassory de personne exceptionnelle, dotée d’une simplicité, d’une bonté et d’une générosité exemplaires. 

Elle ne manquera pas de mettre ses qualités au service de son engagement dans sa vie sociale et professionnelle. 

Nous qui avons été ses collaborateurs directs, en avons été les témoins privilégiés.

Première à arriver au bureau et dernière à le quitter, elle se distinguait par son ardeur au travail et le souci de toujours bien faire, de toujours mieux faire pour chacun d’entre nous et pour tous. 

Sa relation avec ses collaborateurs dépassait largement le simple cadre professionnel. 

Elle savait être présente dans la vie privée de chacun d’entre nous, avec la même régularité et toujours le même enthousiasme : anniversaires, naissances, baptêmes, mariages, maladies, décès et bien d’autres moments importants dans nos vies respectives.

 Rien, vraiment rien, ne lui échappait.

Mama Kassory aura été pendant toutes ces années une icône pour la Primature et restera à jamais graver dans la mémoire de l’Institution.

Mesdames et Messieurs,

Ces éloges, fussent-elles partielles, se veulent l’expression de ce que chacun d’entre nous, ici présents dans cette salle, pourrait retenir d’elle : ancien collaborateur, contractuel et fonctionnaire de l’Etat, officier et officier supérieurs des forces de défense et de sécurité, haut cadre, ministre, premier ministre, en somme tous ceux qui ont pu avoir une relation de travail avec ce grand commis de l’Etat.

Très chère Mama Kassory, 

Du haut de tes 65 ans, tu nous quittes, laissant derrière toi six enfants et une foule de parents, de frères, de sœurs et d’amis inconsolables. 

Mais tu peux partir en paix, après une vie si riche et si bien accomplie.

Je voudrais terminer par cette citation « Ce n’est pas ce que nous avons amassé qui reste après cette vie, mais ce que nous avons donné ».

 Adieu chère Mama Kasssory. 

Repose en paix dans cette terre de Guinée à laquelle tu as tant donné.

 Que l’Eternel t’accueille dans son paradis.

 Amine.

 Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement