Processus électoral : La nouvelle CENI poursuit ses innovations

Politiques
publié le 25-07-2019 07:01
Processus électoral : La nouvelle CENI poursuit ses innovations

Après la nomination des cadres administratifs et techniques à la CENI centrale, c’est autour des 38 circonscriptions électorales du pays de se voir doté d’assistants techniques. Ils sont recrutés suite à un test conduit par un cabinet indépendant. Ce sont au total 78 cadres administratifs et techniques qui sont affectés dans les démembrements. Le président de la commission électorale nationale indépendante(CENI), SalifKébé a officialisé l’acte. A travers une décision rendue publique, il a affecté deux assistants techniques pour chacune des circonscriptions électorales à l’exception des communes de Ratoma et Matoto. Ces deux communes de Conakry ont eu chacune 4 assistants à cause, dit-on, du nombre élevé de citoyens électeurs dans ces localités.

Faut-il rappeler que ces cadres ont été, dans un premier temps, recrutés, formés et pris en charge en 2010 parIFES (fondation internationale pour les systèmes électoraux). Objectif : assister les démembrements de la CENI dans la conduite du processus électoral. En 2014, après le départ de IFES au terme de son projet en Guinée, le président de la CENI d’alors, Bakary Fofana décide de les ramener dans les girons de la CENI. Avec pour conséquences une réduction drastique du traitement salarial.

 Malgré tout certains d’entre eux ont fait preuve de courage et d’abnégation dans la gestion des élections de 2015 et 2018.

Etant donné que les entités habilité à désigner les membres des démembres ont souvent utilisé des critères peut objectifs dans leur choix. Toute chose que la CENI centrale a déplorée récemment au cours d’une rencontre officielle. Selon un commissaire de la CENI, ils ont eu à faire à des membres des démembrements qui ne savent ni lire, ni écrire en français.Notamment à l’intérieur du pays. Alors que l’essentiel des opérations électorales se déroule à la base. D’où la nécessité de renforcer les futurs démembrements par des cadres pétri de talent pour la bonne tenue des prochaines élections législatives et présidentielles.

Alhassane Barry