Soutien au Syli : le ministre des Travaux Publics récolte plus de 3 milliards fg auprès de certaines entreprises

Politiques
publié le 18-06-2019 12:18
Soutien au Syli : le ministre des Travaux Publics récolte plus de 3 milliards fg auprès de certaines entreprises

Plus que jamais décidé à hisser le Rouge-Jaune-vert au sommet de l’Afrique sur le plan footballistique, le ministre des Travaux Publics, Moustapha Naité  a mis ce lundi 17 juin, à la disposition du comité de soutien  au Syli national des chèques avec un montant global de 3 milliards 350 millions  de francs guinéens .  Cela est une contribution  faite par certaines entreprises en charge des travaux  de construction de routes et ouvrages de franchissement en Guinée.

Pour la circonstance, le ministre des travaux publics, Moustapha, a rappelé que son département avait fait  une contribution de 50 millions de francs guinéens, il y a de cela plus deux mois. Et de poursuivre : « nous avons promu au président du comité que nous allons mobiliser des entreprises évoluant dans notre secteur afin qu’ils apportent un soutien conséquent à notre équipe nationale. Aujourd’hui c’est cette promesse que nous avons voulu tenir et traduire en acte concret. Ces entreprises ont contribué à hauteur de 3 milliards 350 millions de francs guinéens pour soutenir notre Syli national ».

Parlant en détails les entreprises ayant apporté leurs soutiens à notre équipe nationale, le ministre Naité dira : « Je veux remercier le président de l’entreprise guinéenne de construction, Kerfala Camara qui a contribué à hauteur de 1milliard fg, les entreprises HENAN Chine qui a donné 500 millions de fg, CRBC qui réalise la route Coyah-Mamou-Dabola 500 millions fg, l’entreprise CGC 500 millions fg, l’entreprise GUITER S.A 350 millions fg et l’entreprise CIBITEC 500 millions fg. Et nous avons demandé aux autres entreprises évoluant dans les BTP qui ne se sont pas encore manifestés d’en faire au temps ».  

Pour lui, toutes ces entreprises ont des chèques au nom du comité de soutien au Syli national qui a son compte ouvert au niveau de la BCRG. « Pas d’argent en espèce, mais les contributions sont faites au nom du comité de soutien au Syli national. Je voudrais encore une fois lancé un appel en interpelant les autres secteurs d’en faire au temps. Demandez aux entreprises relevant de leurs juridictions de contribuer à cette fête nationale pour l’équipe et l’encadrement soit les meilleures conditions possibles pour que nous puissions passer un mois de fête en République de Guinée. Le jour où le Syli joue la Guinée est arrêté, tout le monde est devant son écran. Et quand on a la victoire c’est le bonheur qui n’a pas de prix. Nous pensons que si vous brassez des millions de dollars dans notre pays, il est important à des occasions pareilles de contribuer », a-t-il dit en substance

Visiblement satisfait et réconforter du geste, le gouverneur de la ville de Conakry et président du comité de soutien au Syli de Guinée, Général Mathurin Bangoura, de noter : «  cette contribution dépasse notre entendement. Je vais demander aux médias ici présents de mettre un accent particulier à votre message. Vos collègues  du gouvernement, face au pont de presse que nous avons effectué dernier fois dans un réceptif de la place. il y a eu un sursaut d’orgueil par rapport à certains ministères qui ont dit que j’étais très violent. Mais ça valais le coup parce que pour une équipe nationale, je ne trouve pas de raison pour qu’un département ministériel, quelque soit l’austérité dans laquelle on se trouve qu’un département ministériel puisse donner 5 millions de fg pour le soutien d’une équipe nationale. Aujourd’hui  vous appelez certains de vos collègues qui ont ders services aussi  plus importants que ces entreprises de BTP qui évoluent avec vous, qui doivent faire plus que vous ou au temps que vous. Alors voila pourquoi je tiens à ce que les médias ici présents, passe ce message pour les départements qui évoluent avec certaines structures  puissent emboiter vos pas », a-t-il mentionné

Dans la salle de conférence du Ministère des TP,  une minute de silence a été observé à la mémoire de notre confrère Abdoulaye Bah, décédé il y a un an à Matoto, pendant qu’il était à un reportage.

Thièrno Kalifatou Doumbouya

00224657550571