MTP/ MEF : VERS LA RÉALISATION DE LA ROUTE BOKÉ-QUEBO FRONTIÈRE GUINÉE BISSAU

Politiques
publié le 16-06-2019 12:38
MTP/ MEF : VERS LA RÉALISATION DE LA ROUTE BOKÉ-QUEBO FRONTIÈRE GUINÉE BISSAU

Le ministre de l’Economie et des Finances et celui des Travaux Publics ont pris part ce jour au lancement de l’atelier sur la présentation du projet multinational de la route Boké-Québo qui fait partie du corridor routier transafricain No7 Dakar-Lagos.

La réalisation de ce projet permettra de compléter le chaînon manquant de la liaison terrestre entre Conakry et Bissau. La rencontre a connu la présence du Secrétaire Général du ministère du Plan et du Développement Economique, ainsi que les représentants de la Banque Africaine de Développement et de l’Union Européenne.

Le projet a pour but non seulement de contribuer au désenclavement intérieur de la République de Guinée et la Guinée Bissau, mais aussi au renforcement de l’intégration et du commerce sous régionaux. De manière spécifique, le projet permettra d’améliorer le niveau de service de la route Boké-Québo en levant une partie des obstacles à la circulation des biens et des personnes liés aux contrôles douaniers et d’améliorer l’accessibilité et les conditions de vie des populations dans la zone d’influence du projet.

Les travaux d’aménagement de la route Boké-Québo sont décomposés en 3 lots tournés vers le lot PK0 (Boké au PK 45 y compris la construction d’un nouveau pont sur le fleuve Tinguilinta côté de la Guinée. Le lot 2 part du PK 45 à la frontière avec la Guinée Bissau y compris la construction d’un pont sur le fleuve Cogon en remplacement du Bac côté de la Guinée et le lot 3 prend en compte la frontière de Guinée à Québo côté Guinée Bissau.

Au nom du Représentant pays de la Banque Africaine de Développement, Carpophore Ntagungira a précisé que le Projet d’aménagement de la route Boké-Québo qui rentre dans sa première phase, constitue une liaison d’importance nationale et régionale reliant la Guinée et la Guinée Bissau. Selon lui, le projet sera financé sur une période de 4 ans conjointement par le Groupe de Banque africaine de développement pour 25,87 millions d’UC soit environ 36 millions de dollars et par l’Union européenne pour 20,38 millions d’Euro auxquelles viendront s’ajouter 5 millions d’euros suite à une réallocation de fonds.

Pour le ministre des Travaux Publics, ce projet vient renforcer le soutien du Groupe de la Banque africaine de développement au secteur routier en Guinée, en portant le total des engagements en cours dans le secteur à presque 200 millions de dollars. Moustapha Naïté précise que la réalisation du projet va permettre de désenclaver la préfecture de Boké vis-à-vis de Québo, conformément à la volonté du Président Alpha Condé qui entend relier la Guinée à ses voisins à savoir la Guinée Bissau, la Cote d’Ivoire, la Sierra Leone, le Mali et le Sénégal.

Pour sa part, le ministre de l’Economie et des Finances dira que la réalisation de la route Boké-Québo rentre dans le cadre d’un vaste programme de réhabilitation et de construction des infrastructures routières dans le pays. Poursuivant, Mamadi Camara a clairement précisé que l’exécution de ce projet sur le corridor aura des effets additionnels important sur le commerce intérieur, régional mais aussi sur l’agriculture.

Pour finir, le ministre de l’Economie et des Finances dira que le gouvernement prendra toutes les dispositions nécessaires afin que la contrepartie guinéenne soit payer à date mais également pour l’indemnisation des riverains dans les meilleurs délais.

La Cellule de Communication du Gouvernement