Soutien au Syli : ‘’la campagne de 2019 reste l’une des plus médiocres en termes de mobilisation de fonds’’ (Général Maturin Bangoura)

Politiques
publié le 10-06-2019 08:42
Soutien au Syli : ‘’la campagne de 2019 reste l’une des plus médiocres en termes de mobilisation de fonds’’ (Général Maturin Bangoura)

Au cours d’un point de presse conjointement animé  ce samedi 8 juin par le Ministère des Sports,  la  fédération guinéenne de football et  le   comité national de soutien au Syli national, Général Mathurin Bangoura a souligné que contrairement aux années  précédentes, les contributions de cette année ne sont pas de taille, avant de noter :

« En mettant le comité en place, la ministre a bien jugé utile de mettre dans ce comité les membres de la presse. Ceci pour permettre à la population guinéenne de comprendre à quel niveau de contribution le comité était. Nous avons appris que ça fait parti de votre métier. Mais j’aime souvent le dire à la presse qu’on accepte aussi de critiquer positivement. Je profite de l’occasion pour demander  à la presse qui travaille d’arrache pieds avec nous de faire en sorte que l’argent rentre pour le onze national. En  2012  le comité de soutien a pu mobiliser 12 milliards de francs contre 2 milliards 761 millions francs guinéens cette année. Certains ministères n’ont donné que 5 millions ».

« Nous n’avons pas été bien accueillis dans les départements ministériels… », affirme le général Mathurin par rapport au passage de sa caravane dans les différents départements ministériels, Il dira qu’ il y a  des départements ministériels qui n’ont donné que 5 millions de francs guinéens. Pire, précise-t-il, d’autres n’ont même pas accepté de recevoir le comité. Seul le ministère des Mines qui a fait une enveloppe de 100 000 000 fg ».

 Parlant de la contribution des entreprises locales qui reste très dérisoire, le président du comité de soutien au Syli a déclaré que la société de Samba Batchily Solektra avec une enveloppe de 500 millions de francs guinéens reste à la tête.

Les partis politiques ne sont pas restés en marge de la mobilisation de fonds a souligné Mathurin Bangoura. En ce qui les concerne, précise-t-il, UFR, UFDG et le RPG ont respectivement donné 5 millions, 15 millions et 25 millions de francs guinéens.

Thierno Kalifataou