Journal Horoya : le DG et son adjoint appellent les travailleurs à se mettre à la tâche

Politiques
publié le 10-04-2019 04:15
Journal Horoya : le DG et son adjoint appellent les travailleurs à se mettre à la tâche

Quelques jours après entrée en fonction, le nouveau directeur général du Quotidien National Horoya et son adjoint se sont longuement entretenus avec les travailleurs. Cette première prise de contact était axée sur les raisons de retard de Horoya dans sa parution en tant que Quotidien national, les mesures à prendre pour faire fonctionnement normalement ce quotidien et l’invite à l’endroit des travailleurs.

Dans son intervention, le DG a avant tout rappelé aux travailleurs combien de fois le quotidien était considéré par les institutions nationales et internationales. Mais, dira-t-il, de nos jours a disparu et par la faute de tous les travailleurs.

« Nous avons donc la redoutable mission vous et nous pour relever ce défi. Nous nous sommes prêts à relever le défi sur tous les plans, mais on ne peut pas le faire sans votre accompagnement, sans votre franchisse, sans votre participation. Cela  veut dire qu’on a besoin de tout le monde… »

Comme pour dire que le train de la relance du journal Horoya est déjà sur les rails et personne que ne pourra l’arrêter. « Le journal doit renaitre de ses centres. La petite recréation là est terminée. A partir de maintenant, nous devenons une rédaction normale au sens normal du terme. Si quelqu’un parmi nous ne peut se pilier à ces exigences, il y a aucun problème, la personne nous le signifie  et nous le mettrons à la disposition du département », dira entre Mamady Wasco Keita.

Pour mettre plus de valeur au journal, le DG  Mamady wasco Keita sollicite la reprise de certaines rubriques comme les faits divers, société, les sports, Economie, la politique. Pour ce faire, il a invité les journalistes  d’être  dans une rubrique de son choix.

« Et chaque rubrique tient sa  petite rédaction chaque matin et  chaque jour, un journaliste vient avec un sujet. La rubrique nationale va renaitre, c’est là-bas on va mettre la politique et tous les reportages du jour. Ensuite, il aura l’économie, la culture et la société,  les sports à part, et nous aurons ce qu’on appelle la page info service, il y a aussi la page des jeux, la météo… »

 A cet effet, il  lance cette invite à l’endroit des travailleurs. « Je lance un appel de vous remettre au travail, de penser que si les horaires officielles de la fonction publique indiquent  que le travail commence à 8h30 minutes,  dans une rédaction il n’y a pas d’heure.  Parce que  je vais  vous dire même les samedis et dimanche on sera là. À partir de maintenant, à l’instant T où je vous parle  nous allons essayer de vous mettre en rang de bataille, moi je ne suis pas venu pour reculer. ».

Allant dans le même sens, Ibrahima Koné, Directeur général chargé du développement du journal Horoya a lui aussi invité les travailleurs de se mettre au travail. « Facilitons nous le travail, encourageons-nous les uns des autres ».

Pour terminer, il a annoncé l’ouverture prochaine des archives du quotidien  national Horoya.

Balla Yombouno