Audit du Fichier électoral : bientôt une session du comité de suivi autour des recommandations

Politiques
publié le 05-04-2019 11:14
Audit du Fichier électoral : bientôt une session du comité de suivi autour des recommandations

Le comité de suivi de l’accord politique du 12 Août se réunira très bientôt pour statuer sur les recommandations de l’audit du fichier électoral. C’est en tout cas l’assurance qui vient d’être donnée par le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD), Général Bouréma Condé, président du comité de suivi.

A la faveur d’une rencontre d’échange tenue ce vendredi 5 avril en fin d’après- midi entre une délégation de la CENI, conduite par Maitre Salif Kébé accompagné des commissaires et le MATD entouré des cadres de son département, les différentes parties se sont dit beaucoup de choses. Ladite rencontre s’inscrit dans le cadre d’une tournée de prise de contact avec les acteurs du processus électoral initiée par la CENI depuis quelques jours.

Au sortir de la rencontre, le président de la CENI, Me Salif Kébé s’est réjoui de la qualité de l’accueil et surtout de l’oreille attentive de son partenaire privilégié qu’est le MATD autour des thématiques liées à la préparation des prochaines élections. Lesdites thématiques sont entre autre : la gestion des recommandations de l’audit du fichier électoral, l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) dans le processus électoral, les critères de choix des représentants des partis politiques dans les structures et démembrements de la CENI, le financement des partis politiques.

M. Kébé dit être rassuré par la réponse du ministre Condé quant à la ténue incessante des sessions du comité de suivi autour du rapport de l’audit du fichier électoral. Mais aussi le plaidoyer sur l’utilisation des NTIC. Pour lui, aucun doute, le MATD va accompagner la CENI dans le l’organisation des élections. Salifkébé promet de trouver les voies et moyens pour renforcer cette collaboration dans le but de réussir l’organisation d’élections crédibles et transparentes.

Le ministre Bouréma Condé a vivement remercié et félicité la nouvelle équipe de la CENI qui, à ses yeux regorge beaucoup de talents et sur qui espère le peuple de guinée dans le cadre de l’organisation d’élections apaisées et transparentes.« Espérons, souhaite-t-il, que les fruits tiennent la promesse des fleurs».

Sur les thématiques abordées, général Bouréma Condé rassure :« la reprise des travaux du comité de suivi ne saurait tardée et mon département se prépare activement à cela». Alors que, selon lui, la Guinée ne peut pas être une exception sur l’utilisation des NTIC dans le processus électoral. Même si un tel outil doit être en faveur des guinéens à travers la sincérité des scrutins.

Concernant les critères de choix des représentants des partis politiques dans les démembrements de la CENI, M. Condé soutient que le consensus est une bonne chose mais le respect des lois est encore meilleur surtout dans le cadre de l’organisation des élections.

Il a toutefois déploré l’existence de plusieurs dizaines de partis politiques dont les militants et le siège « se résume au sac du leader». Il promet de procéder à un contrôle régulier de l’existence effective des partis politiques à travers leurs sièges, leurs comptes bancaires, la tenue régulière des assemblées générales entre autre avant de penser au financement des formations politiques.

BourémaCondé a enfin réitéré la disponibilité du gouvernement à travers son département à accompagner la CENI de façon efficace et efficiente dans le processus d’organisation des élections en Guinée.

Alhassane Barry